12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 22:25

C'est un véritable calvaire que la majorité des constantinois ont vécu aujourd'hui à l'occasion de la visite du Président de la république de Mauritanie à la ville des rochers.

 

Même si nous comprenons que ce genre d'événements reste exceptionnel, même si nous comprenons que les prérogatifs protocolaires exigent certains changements dans la vie de tous les jours, même si nous comprenons qu'il faille faire preuve d'hospitalité, nous ne pouvons néanmoins pas cacher le fait que cette journée était un véritable enfer pour des dizaines de milliers de Constantinois.

 

Nous étions un lundi, jour de semaine, certains devaient étudier, d'autres devaient travailler, d'autres devaient régler leurs affaires courantes.  La ville était bloquée, la vie était bloquée.  Où que vous alliez, c'était bloqué.  Interdit de passer par là, défense de prendre cette rue, véhicules interdit dans telle ou telle artère, faites demi-tour, c'est ce que nous avons entendu à longueur de journée.  Des files interminables de voitures, la quasi totalité des accès de la ville était bloquée; il fallait compter plus de deux heures pour arriver de Boussouf au centre-ville.  Pour les personnes venant de Zouaghi et de la nouvelle-ville, le temps d'attente dans les files était tout simplement inimaginable.  Entre 10h et midi, l'accès vers El Amir Abdelkader, ciloc, l'ENTV, ... était interdit.  Il fallait déployer des tonnes d'ingéniosité pour trouver son chemin.

 

Vers midi, c'était plutôt le centre-ville et ses accès qui étaient concernés, inutile même de penser à y aller.

 

L'après-midi, le blocage s'est déplacé, mais n'a pas changé d'intensité.  Trik Stif complètement interdite à la circulation, il fallait descendre par Bardo; même chose pour la rue longeant l'institut de psychologie et la caserne des combattants.

 

Pas de bus, ou presque pas, tout dépendait du moment de a journée.  Vers 15H, des centaines de personnes étaient rassemblées dans la station de bus de Khmisti, mais aucun bus à l'horizon.  Même calvaire pour les étudiants de l'université de la nouvelle-ville.

 

Pleins d'histoires aujourd'hui sur des femmes qui devaient accoucher et qui se sont retrouvées bloquées dans la circulation, ou encore des personnes décédées qu'on a eu du mal à acheminer jusqu'aux cimetières de la ville.

 

Bref, la journée s'est terminée, grosse débandade, beaucoup de nerfs, beaucoup de retard.  El Hamdoullah, la journée s'est terminée.  3la oudjah Rabbi, ma tzidou edjiboulna hatta ouahed, nous avons une ville avec des accès étroits et difficile, 3and'na edhiqu, si quelqu'un a envie de nous voir, lakane touahech'na, gouloulou ma ydjich, il peut nous envoyer un e-mail ou une carte postale et qu'il nous épargne un enfer comme celui d'aujourd'hui.

 

Si vous aussi vous avez vécu ce calvaire, laissez-nous un commentaire.

Partager cet article

Repost 0
Publié par El Bombardi - dans News de Constantine
commenter cet article

commentaires

noname 13/12/2011 11:55


moi j avoue que j ai aimer, je suis peut être parmi  les rares constantinois qui ont apprécier ce
jour mais je le dit sans gène j ai aimer,,, aimer  la démarche écologique de l’états, la ou d autre payes plante des arbres, ici notre arbres es BLANC et BLEU ,en avais droit a un chaque dix
mètres, un plaisir fou a observé cette belle nature ... Ses arbres qui ont décoré les rue de notre villes y’ en avais de partout, y en a même qui marchai fumais mais ne changeai jamais de place a
l attente de cette  voiture qui va passer pour admiré le plus beau des spectacles botanique, je salut cette attitude écoresponsable, car l’arbre demain va faire autre chose que de la
décoration, il va maintenir l ordre et le calme dans notre belle ville. 

noname 13/12/2011 11:52


moi j avoue que j ai aimer, je suis peut être parmi  les rares constantinois qui ont apprécier ce
jour mais je le dit sans gène j ai aimer,,, aimer  la démarche écologique de l’états, la ou d autre payes plante des arbres, ici notre arbres es BLANC et BLEU ,en avais droit a un chaque dix
mètres, un plaisir fou a observé cette belle nature ... Ses arbres qui ont décoré les rue de notre villes y’ en avais de partout, y en a même qui marchai fumais mais ne changeai jamais de place a
l attente de cette  voiture qui va passer pour admiré le plus beau des spectacles botanique, je salut cette attitude écoresponsable, car l’arbre demain
va faire autre chose que de la décoration, il va maintenir l ordre et le calme dans notre belle ville. 

fif 13/12/2011 08:55


j'imagine le desagrement cause!!!! ça change de la routine

Présentation

  • : BAZOGA
  • BAZOGA
  • : La vie à Constantine telle qu'elle est réellement, sans maquillage, sans mensonge, sans démagogie.
  • Contact

L'équipe de Bazoga

- El Bombardi

- Tsunami

- Kibrit

- Chemchoum


Les reporters :

- Stora

- Ksantinia

- Khaled

- El Rihe

- Wlid Constantine

Archives

BazogaTV

youtube tv2

Accéder à BazogaTV

Nos visiteurs