17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 19:56

A Monsieur le Wali de Constantine, à Monsieur le Président de l'APC de Constantine, à Monsieur le Chef de Daïra de Constantine, aux responsables de la sûreté publique de Constantine

Devant l'envahissement des rues Didouche Mourad et 19 juin 1965 (Rue de France) par des dizaines de commerçants informels, 

Devant la situation inacceptable que vivent les habitants de ces rues à cause de ces commerçants informels, 

Devant la situation de détresse que vivent les commerçants légaux de ces rues et qui n'arrivent plus à travailler convenablement à cause de ces commerçants informels, 

Devant les tonnes de détritus laissés par ces commerçants informels chaque soir, 

Devant le blocage complet de la circulation automobile dans ces rues à cause de ces commerçants informels, 

Devant l'aspect hideux donné à la ville par ces commerçants informels ayant transformé une des artères principales de la ville en véritable souk, 

Devant l'insécurité sans cesse croissante dans ces rues, 

Devant cette situation insupportable, insoutenable et inacceptable, une situation qui prive des milliers de constantinois d'arpenter une des artères principales de leur ville, 

Nous, citoyens de Constantine, nous indignons devant cette situation catastrophique, dictée par des circonstances particulière mais qui ne mènera nulle part, sauf droit au mur !!!! 

Nous, citoyens de Constantine, de différentes couches sociales, de différents profils, demandons à Monsieur le Wali de Constantine, à Monsieur le Président de l'APC de Constantine, à Monsieur le Chef de Daïra de Constantine, aux responsables de la sûreté publique de Constantine, de prendre les mesures nécessaires à éradiquer ce phénomène, à savoir : 

- L'expulsion complète et définitive, par la voie de la force publique si nécessaire, de toutes les personnes ayant transformé les trottoirs et la chaussée des rues Didouche Mourad et 19 juin 1965 (Rue de France) en véritable Souk. 

- Faire en sorte que cette expulsion soit définitive, irréversible et irrévocable et ce, par la mise en place d'un système de surveillance permanent et de moyens dissuasifs vis-à-vis des contrevenants.

 

SIGNEZ LA PETITION ICI

 

Envoyez le lien à vos connaissances

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mehdi 20/03/2011 11:42



excellente initiative Bazoga!



serradj lamia 18/03/2011 22:04



Par le biais  de  mon  commentaire,  je tiens à ajouter une information à votre aimable attention, que hormis tous ce que vous avez étalez comme étant alarmant  sur votre article que le phénomène de la rue de France n’affecte pas uniquement les commerces de la dite rue,  mais
malheureusement même ceux des autres communes tel que el khroub où je suis comptée être une commerçante exerçant dans l’un de ses  centres commerciaux
, précisant aussi l’ampleur de la chose étant affectant même le fameux souk hebdomadaire d’El khroub


Donc le souk  de la rue de France est devenu une véritable éponge absorbant informellement   toutes catégories confondues de clients à l’échelle de toute la wilaya de constantine.        



El Bombardi 18/03/2011 15:57



Merci à tous ceux qui ont signé la pétition jusqu'à maintenant.  Merci de diffuser la pétition le plus largement possible autour de vous.



Le saint 17/03/2011 20:48



Ce n'est pas une mince affaire pour les autorités locales et à leur tête le wali.Comme on dit chez nous:"menna tekwi menna techwi".D'un côté les commerçants légaux et les
habitants et de l'autre les informels.Déloger ces derniers,ils ne l'accepteront pas.Les laisser faire,les premiers cités ne le voudront pas.Alors,la solution ? Je pense que la rue appartient en
premier aux automobilistes,si elle n'est pas piétonnière,puis aux commerçants qui exèrcent légalement et aux habitants.Ainsi,il est du devoir des autorités concernées de libérer manu militari
toute artère qui connait ce genre de situation.Et pour ce faire,trouver des espaces de rechange pour ces commerçants informels,avant que leur nombre qui va créscendo ne soit plus maitrisable,les
rues occupées incalculables et surtout avant que les "légaux" ne se convertissent en "informels":ni impôts,ni droits de location,ni charges...



Présentation

  • : BAZOGA
  • BAZOGA
  • : La vie à Constantine telle qu'elle est réellement, sans maquillage, sans mensonge, sans démagogie.
  • Contact

L'équipe de Bazoga

- El Bombardi

- Tsunami

- Kibrit

- Chemchoum


Les reporters :

- Stora

- Ksantinia

- Khaled

- El Rihe

- Wlid Constantine

Archives

BazogaTV

youtube tv2

Accéder à BazogaTV

Nos visiteurs