26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 10:02

 Après avoir vécu le calvaire depuis mars 2011 avec un parent malade, je me permets en toute objectivité et sans aucun parti pris de relater à l'attention des responsables politiques civils et autres concernés par la situation sanitaire déplorable de nos institutions médicales

 

1) l’état repoussant des locaux envahis par la saleté, les cafards et les fourmis vecteurs de toutes les maladies nosocomiales


2) le manque flagrant d'humanisme et de prise en charge du personnel formé et rétribué par le trésor public pour apporter nécessairement l'aide aux malades qui ne vont pas dans ces établissements de gaieté de coeur.

 

3) le manque de praticiens spécialistes pour un diagnostic objectif et éviter les risques provoqués par des tâtonnements aveugles à l'origine de graves complications comme a été victime mon conjoint.


4) le manque de médicaments et les pannes subites affectant parfois les outils indispensables à la détermination des affections ( scanners par exemple).


5) l'absence de visites quotidiennes du staff médical des patients hospitalisés afin de s'enquérir de l'évolution de l'état. En effet, ayant hospitalisée mon conjoint durant 9 jours avec la plénitude de toutes ses facultés de marche, de parler; de manger etc je l'ai faite sortir par manque flagrant de soins dans un état paraplégique et perte de parole et de ses sens avec des infections pulmonaires et urinaires et aggravation du taux de sucre.


6) le service du SAMU sensé être un service de premiers soins pour orienter ensuite comme cela se passe dans les pays croyants et humains ne peut prendre aucune initiative à l'effet de soigner le malade par une service spécialisé dans notre RADP .


7) les responsables politiques doivent examiner cette situation révoltante de nos établissements hospitaliers et revoir l'organigramme de l'interaction des services pour une meilleure prise en charge des malades.


8) le SAMU compte tenu de son rôle et de ses limites vous contraint à faire sortir votre malade malgré qu'il soit dans un état déplorable : difficultés respiratoires, alimentation par sonde et autres pathologies que vous ne pouvez prendre en charge à domicile faute d’équipements appropriés et personnel spécialisé.


9) ces services dont le fonctionnement doit et devra être revu et corrigé ne doivent pas être des mouroirs pour abréger la vie des malades et accentuer le désarroi des familles.


10) le secteur de la santé donne l'apparence d'un secteur sinistré qui devra être secouru par tous les moyens radicaux pour instaurer la discipline, l'humanisme, la prise en charge, l'utilisation rationnelle des équipements fonctionnels et la mobilisation permanente du personnel médical quant à son utilisation pleine et entière pour les taches en contre partie desquelles il est rétribué sur les deniers publics. 


11) des inspections inopinées et fréquentes doivent être effectuées par le secteur de tutelle voire même la présidence de la république pour voir ce qui se passe réellement dans ces institutions.HASSBI ALLAH OUA NAAM EL WAKIL.

 

Envoyé par : El Hadj

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Djamel 26/07/2011 17:01



Je suis écoeuré par ce que je viens de lire, quand je pense à ces pauvres malades qui n'ont pas de chance d'être soignés dans des hopitaux dignes de ce nom.


Moi même quand je rends visite à ma famille, mon seul souhait est de ne pas tomber malade pendant mon séjour, car j'ai déjà vécu une mésaventure en 2002 quand j'avais fait une intoxication
alimentaire, en me rendant chez un medecin qui était + ou - connu, grande était ma surprise en m'annocant qu'il s'agissait d'une intoxication alimentaire sans prendre la peine de me faire faire
des analyses ni autres diagnostiques.


Et oui c'est la triste vérité tout en souhaitant une légère amélioration pour notre systéme de santé.


Bien cordialement à vous tous.






hichem 26/07/2011 11:44



pour nos responsables tant qu'ils se soignent à l'étranger ils s'en ficheront éperdument de nos hopitaux



Yacine 26/07/2011 11:11



Ce que je viens de lire et vraiment révoltant.  Ces personnes ont-elles encore un gramme d'humanisme?  J'en doûte fort !!!



Présentation

  • : BAZOGA
  • BAZOGA
  • : La vie à Constantine telle qu'elle est réellement, sans maquillage, sans mensonge, sans démagogie.
  • Contact

L'équipe de Bazoga

- El Bombardi

- Tsunami

- Kibrit

- Chemchoum


Les reporters :

- Stora

- Ksantinia

- Khaled

- El Rihe

- Wlid Constantine

Archives

BazogaTV

youtube tv2

Accéder à BazogaTV

Nos visiteurs